• Rose Vixamar

Le modèle d'engagement de l'IWOH en Haïti se place à la fois dans le Bottom up et dans le top down.



À travers le mécanisme du bottom up, l'IWOH encourage les membres des communautés( particulièrement les jeunes filles et les femmes) à devenir autonomes et à prendre possession de leurs propres problèmes et de leurs institutions. C'est dans cette logique que l'IWOH se montrait solidaire aux côtés des populations du grand Sud d'Haïti après le séisme du 14 Août 2021. Elle a offert des soins psychologiques dans la prise en charges des traumatismes tout en permettant aux personnes de développer leur plein potentiel dans le but de faire face à la précarité. Et sur le long terme elle propose de poursuivre l'accompagnement dans le processus du redressement économique et financier de ces populations.

De l'autre côté, la démarche du Top down permet aux institutions universitaires à redéfinir leurs actions pour que les connaissances enseignées ou produites

soient au service des communautés locales . C'est dans ce contexte que l'IWOH a facilité la coopération entre le Campus Henry Christophe de l'Université d'État d'Haïti à Limonade et l'université Fédérale de Pernambuco du Brésil travers le programme " University in my house". Ledit programme a permis aux étudiants et aux professeurs issus de ces universités d'opérer le transfert de leurs compétences et de leurs savoirs aux membres des populations locales les plus reculés du département du Nord via l'éducation populaire. Ainsi l'IWOH se place aux côtés des haïtiens en supportant l'enseignement supérieur. C'est cette démarche du bas vers le haut( Empowerment de la communauté ) et celle du haut vers le bas ( Empowerment des institutions ) que l'organisation veut soutenir en vue d'une meilleure réponse aux problèmes auxquels les haïtiens font face.







Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
No tags yet.